Débordé je suis, débordé je reste, alors allez lire une partie de ce que j'ai dégusté la semaine dernière.