Dimanche j'ai retrouvé des amis pour dîner et nous avons bu autre chose que du Bordeaux. J'avais pris une Lasira 2005 de La Vieille Ferme en Costières de Nîmes dans sa version "bouchon vissé", et c'était un régal de boire entre amis ce vin de syrah, bien coloré, au nez de violette et de cassis, et aux saveurs de petits fruits rouges et noirs légèrement épicés.

Kangooooo_toujours

Lundi matin, 2 avril, j'arrive à Pomerol. J'ai du mal à me réveiller, je rate deux ou trois photos (c'est souvent) puis je commence les dégustation. Je suis fidèle à l'Église Client (et La Petite Église) et cela ne devrait pas changer, mais je venais chercher quelques réussites en ce millésime qui semble être favorable à Pomerol. En toute transparence je livre donc mes choix, il reste à négocier, c'est une autre histoire moins amusante à raconter dont le dénouement pour chaque vin ne sera connu que lorsque je publierai mon offre. J'ai dégusté (et redégusté) quelques échantillons de l'appellation un peu plus tard et le lendemain mais je regroupe tout ici.

Cette année (2006) je retiendrai les réussites de Château Rouget (le Pomerol bourguignon, fin, fruit mûr et sain, très subtil), Château Gazin (très équilibré, posé, presque prêt pour la bouteille, slurp), Château Mazères (riche, souple, fruité) et Château Vieux Maillet (gras et suave). Dans ces cas l'élevage était peu perceptible et l'acidité rafraîchissante bien présente. Le Château La Conseillante présentait un échantillon gras, fruité et minéral de très bon niveau mais que je ne le mettrai pas (en l'état) comme certains, dans le top 3. J'ai bien aimé quelques autres et détesté très peu mais je le redis, ce n'est pas mon rôle de tout commenter ni d'établir une hiérarchie.

La_Conseillante

J'ai eu la chance de boire (enfin c'est une expression, malheureusement dans certains cas) quelques jolies bouteilles. Château Petit Village 2001, au nez puissant, à la matière dense offrant une belle acidité et une touche caféinée. Château Rouget 2001, intense, gras, sur les fruits noirs, droit ! De façon générale, le millésime 2001 commence à procurer du plaisir et son prix trop élevé à l'époque est rattrapé par le marché, c'est pourquoi je propose quelques 2001 restés sur les propriétés jusqu'à maintenant. Essayez un Château Haut-Bailly 2001 (pour sortir un peu de Pomerol) vous verrez.