10_janvier_A

Le repas d'anniversaire c'est un casse-tête. C'est juste la bonne date mais en pleine semaine avec du boulot le lendemain, alors c'est pas la grosse fête, juste un rituel. Mais 45 ans ça fait sérieux, alors quoi ?

De discussion en discussion on prépare une lamproie à la bordelaise, certainement mon plat préféré pour boire des rouges riches et élégants.

10_janvier_B

Château Noguès 1999 Bordeaux Supérieur rouge

Nez de sous-bois et de baies sauvages. Bouche fraîche, minérale, aux saveurs de fruits noirs avec une touche chocolatée. Servir à 18° après 1 heure de carafe, jusqu'en 2012.

10_janvier_C

Alain Chabanon Le Merle aux Alouettes 2002 Vin de Pays d'Oc Rouge

Nez de fruits sauvages très mûrs, de cuir et de cacao. Bouche minérale aux tannins fins et denses, avec des notes de poivron ; finale fruitée persistante. Aérer en carafe 2 heures avant de servir à 16° jusqu'en 2014. Le meilleur accord de la soirée avec la lamproie à la bordelaise (décidément c'est du merlot qu'il faut avec ce poisson).


Château Léoville Barton 1996 Saint Julien 2nd Cru Classé10_janvier_D

Nez puissant de cassis, de groseille à maquereau, de pruneau à l'armagnac et de truffe, avec des notes de boîte à pharmacie et de viandox. Bouche serrée, corsée, fraîche, grasse, avec des tannins tapissant le palais et des saveurs de moka. Finale persistante mentholée. Légèrement décevant en bouche car encore en tout début d'apogée, à servir après 1 heure de carafe à 18° jusqu'en 2020.


Au Château Noguès

Merle aux alouettes chante

Et le bar tonne.


Baraou a bu

Et où a-t-il bu ? à Bû !

Un abus à Bû